Budgets participatifs

Le Port du Canal se met au "Vert"
Proposé le 06/02/2018 21:47
Proposition du projet par  Catherine R.
Aux beaux jours, voisins du quartier et habitants du centre ville sont de plus en plus nombreux à profiter de cet espace vert ouvert. Quelques poubelles publiques sont déjà installées, le projet consiste à mettre en place des poubelles de tri sélectif (grises, jaunes, vertes) ainsi que des poubelles cendriers pour limiter la prolifération de déchets et mégots sur la pelouse. Des cendriers de poche pourraient aussi être distribués (par la Péniche Cancale ? ouverte 5 jours sur 7, d'avril à septembre) comme cela s'est fait l'an dernier au lac Kir. Des actions de sensibilisation pourraient être menées. Par exemple, des panneaux informant sur les nouveaux dispositifs mis en place pourraient être réalisés à partir d'objets recyclés par des artistes (façon happening) dans le cadre d'ateliers de pratique amateur, par des adultes ou des enfants dans ou hors cadres scolaires. Poubelle cendrier / Poubelle de tri sélectif = 600 à 900 € l'unité Action de sensibilisation = 1 000 à 4 000 €
Bourroches-Port du Canal-Valendons
Le Port du Canal se met au "Vert"

Cadre de vie et propreté

-

Hors dispositif

Réponse de la ville
La Ville de Dijon ne prévoit pas d'installer dans les lieux publics, des poubelles permettant un tri des déchets. En effet, des équipements de ce type ont déjà été installés dans le passé (parc Darcy, parc Hyacinthe Vincent) mais ces poubelles ont été retirées depuis car l'expérience montre que le tri est rarement bien fait voire fait du tout. Quant à l'installation de cendriers ou de poubelles/cendriers, la politique de la Ville, aujourd'hui, consiste à ne pas installer de cendrier pour ne pas ajouter du mobilier supplémentaire sur les trottoirs. En effet, la Ville de Dijon cherche, au contraire, à réduire le mobilier urbain pour une meilleure fluidité des piétons et une meilleure accessibilité. De plus, le service de la propreté émet des réserves sur un éventuel gain de propreté. En effet, si l'usager est respectueux, fumeur ou non, quand il a des déchets, il ne les jettera pas au sol. A Dijon, 1840 corbeilles sont implantées sur le territoire et celui qui veut se débarrasser d'un déchet peut le faire facilement et proprement en utilisant nos corbeilles. Malgré cela, les cantonniers et balayeuses ramassent quotidiennement de nombreux déchets. Certaines villes ont installé des dispositifs pour recueillir les chewing-gums (panneaux ludiques où l'usager met son chewing-gum sur une feuille qui représente une cible, un jeu...). Là encore, malgré ces dispositifs, ces villes n'ont pas constaté d'amélioration flagrante sur le nombre de chewing-gums collés au sol. Quant aux actions de sensibilisations qui pourraient être menées, elles ne peuvent rentrer dans le cadre des budgets participatifs puisqu'elle relèvent d'un budget de fonctionnement et non d'investissement. En revanche, à l'instar d'autres actions déjà menées dans des quartiers, les membres des commissions de quartier peuvent initier des « nettoyages citoyens », dans le but de sensibiliser les citoyens à la nécessité de conserver un environnement urbain propre.
Hors dispositif

* Coût prévisionnel et estimatif, susceptible d'évoluer